Pub

PEAU > CHRONIQUE SANTE   Bookmark and Share   Abonnement au flux RSS d'Yvelines radio

GARE AUX VERRUES! (Partenaire : MéNAGES PRéVOYANTS)







Télécharger le PodCast : Gare aux verrues!
Télécharger le PodCast "Gare aux verrues!"

Cette semaine, notre chronique santé sera consacrée au petit fléau que notre peau craint particulièrement: les verrues. - Jean-Charles LECOURT (Yvelines Radio).


Les verrues sont de petites bosses rugueuses, bien délimitées, qui se forment dans l’épiderme, la couche externe de la peau. Elles peuvent atteindre jusqu’à un centimètre de diamètre. Elles résultent d’une infection causée par un virus de la famille des papillomavirus humains (VPH), et peuvent être contagieuses. Le virus s’introduit sous la peau. Une petite coupure ou une blessure, parfois si petite qu’elle peut être invisible à l’oeil nu, entraîne l’infection. Si le virus n’est pas neutralisé par le système immunitaire, il déclenche une multiplication des cellules à un endroit bien précis. L'exposition au virus ne fait pas apparaître automatiquement des verrues, car le système immunitaire de chacun réagit différemment et peut être plus ou moins efficace pour combattre ce virus.

Les verrues se retrouvent le plus souvent sur les doigts ou les pieds, mais on peut aussi en trouver sur le visage, le dos ou d’autres parties du corps. Elles apparaissent isolément ou en mosaïque, c’est-à-dire sous forme de plusieurs petites verrues regroupées. Les enfants et les adolescents sont les plus susceptibles d'être touchés. De 5 % à 10 % d’entre eux contractent des verrues. En moyenne, il s'écoule de deux à six mois entre l'exposition au virus et l'apparition des verrues. Cependant, certaines verrues peuvent rester « dormantes » durant des années.

Il existe plusieurs sortes de verrues. Leur aspect varie selon l’endroit où elles se situent. La verrue vulgaire, qui prend l'aspect d'un dôme dur de couleur chair, et la verrue plantaire sont les plus courantes. La contagion peut se faire directement (peau à peau) ou indirectement (par des objets ayant été en contact avec la peau infectée). On a remarqué que les verrues sont plus fréquentes après et pendant des périodes d'épuisement ou de stress.

Le traitement dépendra de l'âge du patient, du type de verrue et de son emplacement. La plupart des traitements exigent plusieurs séances. Aucun n'offre de garantie totale. Il est possible de devoir essayer plusieurs traitements avant de venir à bout du problème. Les récidives sont fréquentes.

Plusieurs produits à base d'acide salicylique sont vendus sans ordonnance et peuvent donner de bons résultats, surtout pour les verrues vulgaires. L’effet de l’acide salicylique est comparable à celui d’une brûlure, et permet de retirer jour après jour de fines couches de peau infectée. Ces traitements sont suivis habituellement de trois à quatre semaines.Plus les applications sont commencées rapidement, plus les risques de propagation du virus diminuent. Pour les verrues plantaires et les verrues plus résistantes, des traitements plus puissants sont suggérés. Une solution d'acide salicylique plus concentrée peut être nécessaire. Le médecin peut aussi supprimer la verrue à l'aide d'azote liquide qu'il dépose directement sur la verrue. On appelle ce traitement cryothérapie, puisqu’il provoque le décollement de la verrue par un froid allant jusqu'à -196 °C.


Rédigé le 18-09-2009 à 18-09-2009 par Jean-Charles LECOURT (Yvelines Radio).
Partenaire : MéNAGES PRéVOYANTS.
Ecrire un commentaire
Document sans titre
En apprendre plus ActusCartesWikipedia FranceImagesYouTubeVideosLivresRoue magiqueRecevoir les alertes par emailArticles de recherchesGoogleBlogsDiscussionsTraductions




 >> Tous les articles >>