Pub

LABORATOIRES > EUROPE   Bookmark and Share   Abonnement au flux RSS d'Yvelines radio

LES LABORATOIRES ASSURENT VOTRE PROTECTION


Fichier audio MP3 :
Archives MP3 d'Yvelines Radio
consulter les archives

Cette semaine, notre chronique Europe est consacrée aux laboratoires de haute sécurité en Europe chargés de protéger les citoyens européens d'éventuelles pandémies. - Jean-Charles LECOURT (Yvelines Radio).


Connecter les laboratoires de haute sécurité pour mieux protéger les citoyens européens, tel est l’objectif du projet EHSL4, autrement dit « the European High Security Laboratories level-4 », dont la coordination a été confiée à l’Institut national de la Santé et de la Recherche médicale qui exploite le laboratoire Jean Mérieux de Lyon, le plus grand dans sa catégorie en Europe.
Dans celui-ci, les chercheurs travaillent sur les agents pathogènes les plus dangereux au monde. le Le directeur et son équipe manipulent des micro-organismes, comme par exemple les virus Ebola ou Nipah, qui ont des taux de mortalité très élevés et pour lesquels il n’existe pas de vaccins ou traitements.
En Europe occidentale, il existe au total six laboratoires de ce type : en France, au Royaume-Uni, en Suède, en Italie et deux en Allemagne. Leur taille varie selon le site ainsi que leur fonctionnalité, allant du diagnostic à la recherche, en passant par l'expérimentation animale ou la formation professionnelle. Pourtant, leur nombre pourrait être insuffisant. En effet, en cas de pandémie, la capacité offerte par les structures existantes serait insuffisante pour répondre efficacement aux besoins de diagnostic et de recherche. D’où la naissance du projet EHSL4.
Son objectif est de faire face à l’émergence d’agents infectieux hautement pathogènes. Ce dispositif devrait favoriser et coordonner les activités de recherche. Il devrait également permettre de développer les capacités de diagnostic, de mettre en place et d’organiser des centres de ressources biologiques. Ce projet prévoit enfin d’assurer la formation des chercheurs dans les domaines de la sécurité et de la sûreté biologiques, ainsi que la mise en place d’un organe de coordination.
Dans ce cadre, les capacités de certains laboratoires existants pourront être accrues, de nouvelles structures seront créées et l’accès à ces nouveaux outils sera organisé pour les pays non dotés. Les activités de recherche qui seront développées devront permettre d’apporter des réponses aux problèmes de protection de la population, de diagnostic et de traitement des personnes infectées.
La coordination de ce projet a donc été confiée au laboratoire Jean Mérieux de Lyon, dont les performances et les méthodes d’organisation ont été reconnues par les autorités européennes. La phase préparatoire est annoncée pour la période 2010-2013. Une dizaine de pays européens ont dès à présent manifesté leur intérêt pour ce projet, sachant que celui-ci demeurera ouvert à l’ensemble des Etats intéressés.
C'est la fin de notre chronique Europe. Vous pouvez la retrouver dès maintenant sur notre site www.Yvelinesradio.com. Je vous laisse en compagnie de la musique. Bonne journée à toutes et à tous et à bientôt!
Source: Actualité en France - Ministère des Affaires étrangères - N°29 Août


Rédigé le 21-08-2009 à 21-08-2009 par Jean-Charles LECOURT (Yvelines Radio).
Ecrire un commentaire
Document sans titre
En apprendre plus ActusCartesWikipedia FranceImagesYouTubeVideosLivresRoue magiqueRecevoir les alertes par emailArticles de recherchesGoogleBlogsDiscussionsTraductions




 >> Tous les articles >>