Pub

ANY MUSIC > ANYMUSIC > Musique   Bookmark and Share   Abonnement au flux RSS d'Yvelines radio

MUSIC MAG - 2013/16 - MAYIN VIBES








MUSIC MAG, 4mn30 pour découvrir un nouvel artiste ! - Any Music (Yvelines Radio).


Mayin Vibes, Franck Joseph de son vrai nom est né en l'an de grâce 1980. Dès son plus jeune âge il est attiré par la musique.
Totalement bilingue français/anglais, il fait tourner son répertoire de compositions et de reprises sur les scènes Européennes et ailleurs.
Artiste farouchement indépendant, auteur, compositeur, interprète, chanteur, pianiste et guitariste, c'est aujourd'hui un artiste complet.
Une voix caractéristique, une présence scénique très convaincante: A découvrir d'urgence, si ce n'est pas déjà fait!!!

Bonjour Franck, quelles sont tes influences à ce jour?

Bonjour! Elles sont infiniment variées. Je pense qu'il y a du bon dans chaque style...Même si certains languages musicaux me parlent plus que d'autres.
J'aime le Funk, le Jazz, la World Music, le Reggae, aussi....La musique classique...incontournable.

Quels sont tes premiers souvenirs d'expériences musicales?

Mes premiers souvenirs remontent à quand mon père prenait des cours de piano et que je l'accompagnait.
Il était ami avec le directeur de l'établissement et j'avais accès à tous les instruments de la pièce d'à coté.
Je m'en donnait à coeur joie sur les vibraphones, orgues, pianos et guitare...J'avais quelque chose comme 4 ou 5 ans.
Ensuite, à la maison, il y avait une salle de musique équipée des premiers outils informatiques (Atari STE...):
c'est là que j'ai fait mes premières armes de compositions aussi...

As tu eu une formation musicale traditionnelle ou as-tu appris par tes propres moyens?

Les deux en fait....j'ai été au conservatoire de piano étant tout petit jusqu'à mes 12 ans....et puis je me suis lassé...
Je trouvais celà trop rigoureux, l'ensemble manquait de vie pour moi..On m'a alors proposé des cours particuliers avec un Jazzman professionnel,
qui m'a complètement libéré des supports partitions et qui m'a ouvert à l'improvisation.
Il pouvait débarquer chez moi avec des disques à écouter d'une semaine sur l'autre...
J'écoutais donc Miles Davis, John Coltrane, Enrico Pieranunzi....tout était permis.
Il me laissait composer, et transformer complètement les morceaux qu'on étudiait...
J'ai découvert la Bible du musicien: le REAL BOOK: des accords, trois notes de mélodies et c'est parti!!!

As-tu pu rapidement jouer dans des groupes? Quelles sont tes expériences de l'époque?

Oui, bien sûr quand on a 15 ans, on se fait plaisir... le problème, c'est que le piano c'est pas très pratique pour séduire les filles...
je me suis donc naturellement mis à la guitare. Ça a été une autre révélation : un territoire infini à explorer, c'est incroyable!!
On a jamais fait le tour de cet instrument... Je jouais dans des groupes locaux de rock, mais n'aimais pas vraiment cette musique,
toujours attiré par des couleurs plus subtiles....

Et pour ton expérience d'auteur qu'en est-il?

D'aussi loin que je me souvienne j'ai toujours écris des textes et des musiques.
Pour moi les deux naissent ensemble. Par la suite j'ai obtenu ma maîtrise en linguistique anglaise en parralèle de mes activités musicales.
Naturellement, j'écris donc en anglais. Pour moi, comme pour d'autres. C'est un exercice très interessant de pouvoir écrire “dans le style de....”

Comment t'es-tu professionnalisé?

Petit à petit. D'abord, j'ai commencé par être booké pour des soirées privées, type piano bar et j'y prenais beaucoup de plaisir...tout en continuant la guitare en parallèle. Puis l'opportunité du grand saut s'est présentée: un jour, alors que j'enseignais l'anglais pour gagner ma vie dans une école primaire, une des instits était chanteuse pro à mi-temps et m'a proposé d'intégrer le groupe ABBA FOR EVER, qui en était à ses tous débuts à l'époque. J'ai accepté pour le challenge. Le groupe étant produit par des gens de renom suite à leur succès lors d'une emission de TF1 sur les Tributes, nous nous sommes retrouvés pris par un tourbillon: les dates se sont enchaînées, les tournées, les hotels, les restaurants.... Tout cela a culminé lorsque nous nous sommes retrouvés au Stade de France, dans le cadre du top14 de rugby: 75000 personnes à 360°, ça ne s'oublie pas!!
Nous sommes partis ensuite dans plusieurs pays (Liban, Grèce....)

Et aujourd'hui où en es-tu par rapport à ce projet?

Aujourd'hui, j'ai décidé d'arréter l'expérience ABBA qui me prenait 100% de mon temps, pour me consacrer à ma musique. Mon but désormais est de pouvoir écrire, composer et tourner dans les conditions que je choisis.

Quelle est ta philosophie concernant la musique et ce métier?

Pour moi, c'est vraiment fondamental de continuer à se faire plaisir! C'est pour cela qu'aujourd'hui j'ai le luxe d'étudier toutes les propositions. Aussi, je privilégie l'aspect humain. Je veux m'entourer de gens de confiance et exercer mon métier sur scène ou en studio.

Propos recueillis par Anne Emmanuelle, from The Music Independant, January 2013.


Rédigé le 25-08-2013 à 25-08-2013 par Any Music (Yvelines Radio).
Ecrire un commentaire
Document sans titre
En apprendre plus ActusCartesWikipedia FranceImagesYouTubeVideosLivresRoue magiqueRecevoir les alertes par emailArticles de recherchesGoogleBlogsDiscussionsTraductions




 >> Tous les articles >>