Pub

PARIS > WAGON DE LA CULTURE > Exposition   Bookmark and Share   Abonnement au flux RSS d'Yvelines radio

CRIMES ET CHâTIMENTS AU MUSéE DU QUAI D'ORSAY DES ORIENTALES DE LA MAISON VICTOR HUGO AUX CRIMES ET CHâTIMENTS DU QUAI D'ORSAY.....







Télécharger le PodCast : Des Orientales de la maison Victor Hugo aux Crimes et Châtiments du Quai D'Orsay.....
Télécharger le PodCast "Des Orientales de la maison Victor Hugo aux Crimes et Châtiments du Quai D'Orsay....."

Doux rêves d'Orient ou horreurs et crimes: à vous de choisir votre voyage culturel.... - Vanessa FERRERE (Yvelines Radio).


CRIMES ET CHâTIMENTS AU MUSéE DU QUAI D'ORSAY« Les Orientales », qui a lieu à la maison de Victor Hugo à Paris, présente une centaine d’œuvres en lien avec le recueil « Les Orientales » de Victor Hugo, publié en 1829. Un univers qui rappel les couleurs chaudes des pays d’Orient et toute la part de rêve qui va avec.

L’exposition « Crimes et châtiments » qui a lieu au musée du quai d’Orsay, est quant à elle beaucoup plus noire. Donc âme sensible, s’abstenir s’il vous plait. Crimes et châtiments retrace deux siècles d’horreur où le crime de sang est devenu le centre d’intérêt de nombreux artistes….

« L’Orient est devenu pour les intelligences autant que pour les imaginations, une sorte de préoccupation générale », écrivait Victor Hugo dans la préface de son recueil.
Aujourd’hui cet ouvrage permet de rendre hommage à coin du monde qui fascine depuis la nuit des temps : L’Orient. Le musée de la maison Victor Hugo met en relief le travail d’écriture de l’auteur de Notre de Dame de Paris avec les œuvres d’artistes peintres, poètes, tels que Delacroix, Boulanger, ou encore Géricault et Vernet… La poésie de Victor Hugo fait directement écho à la peinture orientaliste au début du XIXe siècle.

Victor Hugo, ce n’est pas que l’écriture de récits merveilleux, dont les pages relatent les histoires trépidantes des fins fonds de L'Orient…Victor Hugo est aussi un justicier. Je vous parle de justicier car c’est un écrivain qui aurait pu trouver sa place dans l’exposition Crimes et Châtiments… Il attendait le jour où on regarderait le crime comme une maladie. Mais nous au XXIe siècle, comment regardons- nous le crime ?

Dans l’exposition « crimes et châtiments » au musée du quai d’Orsay, on a tenté d’explorer le regard des artistes sur le crime. Aux commandes de cette exposition, Robert Badinter, qui a permis d’abolir la peine de mort en France, et Jean Clair, commissaire transdisciplinaire. Ils ont essayé de choisir les œuvres qui seraient capables de montrer comment à travers deux siècles les peuples vivaient, connaissaient, et se fascinaient pour le crime.

De 1791, quand Le Peletier de Saint-Fargeau réclamait la suppression de la peine de mort, jusqu’au 3 septembre 1981, date de vote de son abolition en France…Durand ces deux siècles, la littérature a crée de nombreux criminels imaginaires. La peinture a immortalisé d’innombrables scènes de crimes, de guerres ou de pendaisons… Le crime a investi l’esprit d’un nombre important d’artistes…

Monde des merveilles, ou monde des horreurs? les Orientales ou l’univers du crime? Voilà en tout cas deux thèmes qui ont largement inspiré les artistes, peintres, sculpteurs, écrivains, durant de longs siècles et encore aujourd’hui…
Je vous rappel que vous avez jusqu’au 4 juillet pour admirer le travail réalisé à la maison Victor Hugo, et jusqu’au 27 juin, pour frémir d’horreur au musée du quai d’Orsay avec l’exposition Crimes et Châtiments.


Rédigé le 06-05-2010 à 06-05-2010 par Vanessa FERRERE (Yvelines Radio).
Ecrire un commentaire
Document sans titre
En apprendre plus ActusCartesWikipedia FranceImagesYouTubeVideosLivresRoue magiqueRecevoir les alertes par emailArticles de recherchesGoogleBlogsDiscussionsTraductions




 >> Tous les articles >>